Lieux d’intérêt

Monastère de St. Pere de Rodes

Le monastère de Sant Pere de Rodes, antique abbaye bénédictine au terme municipal du Port de la Selva, a une église considérée comme une oeuvre exceptionnelle et unique dans l'architecture religieuse médiévale. Le temple suppose la synthèse et la conoració de l'évolution architectonique commencée au Xe siècle, sa perquèla nef elle incorpore déjà la tour de canon, apport transcendantal de larc roman, mais conserve braque, simultanément, les grandes colonnes de racine classique que le roman postérieur a abandonnée à se suprimir les plafonds de charpenterie qu'ils les faisaient indispensables. Le monastère se sent sommé en un lieu privilégié pour la contemplation du littoral. [ Plus information ]

 Figueres et la route Daliniana

À antique théâtre de Figueres, ville natale du peintre, le Théâtre-Musée Dalí, l'unic musée européen de tous les deux qu'il y a au monde dédiés monographiquement à l'oeuvre de Salvador Dalí, s'y trouve installé; l'autre est celui de la collection Morse de Cleveland, aux États-Unis. Le Théâtre-Musée Dalí est le deuxième musée le plus visité de l'Espagne -le premier est le Prado de Madrid- et bijouterie, dessin et gravure de l'artiste et d'autres de sa collection particulière, recueille des oeuvres de peinture, sculpture, avec plusieurs montages de différents moments de sa trajectoire en un ensemble original et spectaculaire, parfaitement adéquat à la puissante personnalité du fameux peintre surréaliste.  Plus information ]

Gérone et le quartier Juif

Le Cal de Gérone est le quartier juif mieux conservé de la Catalogne et un des plus notables de l'Espagne. Les rues de Cúndaro et de Sant Llorenç, d'une étroitesse insolite et d'un grand dénivellement, et tout l'ensemble urbain qui entoure la rue de la Force ce sont les meilleurs vestiges de l'endroit où les juifs ont vécu pendant six cents ans. La communauté de Gérone, avec 300 habitants, a été la plus nombreuse de la Catalogne après celle de Barcelone, et la plus fameuse parce que dans son sein la première École de Cabalistes de la péninsule Ibérique est née, à la première moitié du XIIIe siècle. [ Plus information ]

 

 

Ruines d'Empúries

Empúries, au terme municipal de l'Escala, est le seul lieu où on concentre à la fois une ville et une usine grecques, une localité des indigets et une ville romaine. La ville grecque est la seule du extrême d'Occident -à l'ouest de l'Italie- dont on peut connaître l'aspect, pour avoir été excavée intensément. L'espigó du port est une des oeuvres d'ingénierie les plus monumentales de l'antiquité à la péninsule Ibérique. L'enceinte globale, de 40 a, c'est le gisement archéologique le plus visité de la Catalogne. Pour condition de point d'entrée des Grecs à la péninsule, Empúries a été la scène de l'arrivée de la flamme des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992. [ Plus information ]

 

 

Ullastret

La localité ibérique du Puig de Sant Andreu d'Ullastret est un des plus grandes de la Catalogne. On date depuis le s.VI aC même au début du s.II aC. Il se trouve dans le territoire que les auteurs antiques ont assigné à la tribu ibérique des indiketes. La culture ibérique est née grâce aux influences culturelles exercées par les colonisations grecs et phéniciens sur les villes indigènes du bronze final ou premier âge du fer. Notre première culture historique est considérée, avec un système d'écriture propre. [ Plus information ]

 

 

 

Peratallada

Enclavée au cœur de la Costa Brava, dans le Bas Empordà, la ville de Peratallada constitue un des meilleurs sites d'architecture médiévale de l'Ampurdan. Le château-forteresse, avec sa tour, son palais et ses remparts, dans un parfait état de conservation tous, constitue le bastion le plus important de Peratallada. Extra-muros, l'église romane de Sant Esteve mérite une mention à part. [ Plus information ]